Le Guillemot à Miroir
Black guillemot - Cepphus grylle Notre emblème...
            Le Club des Ornithologues de la Gaspésie couvre comme vous le savez un vaste territoire.  Il fallait trouver un emblème aviaire qui représente cette réalité.  Le Guillemot niche dans les régionssuivantes : Bas-St-Laurent,  Côte-Nord, Gaspésie, Anticosti, Îles-de-la-Madeleine et sur les côtes du Nouveau-Québec.  Convaincu ?  Évidemment, son caractère marin collait tout à fait avec notre réalité.  Vous pouvez voir plus bas une carte qui vous montre la plupart de ses aires de nidification.  Le Guillemot à miroir est aussi présent, ce n'est pas une surprise, dans les provinces maritimes, principalement dans le sud-ouest du Nouveau-Brunswich et de la Nouvelle-Écosse, à l'île du Cap-Breton et à l'Île-du-Prince-Édouard.  L'hivernage de l'espèce se passe au large de son aire de nidification, mais il est toutefois présent dans l'estuaire du St-Laurent pendant toute la saison froide.
Le Guillemot se nourrit principalement de poisson et d'invertébrés.
          Cet Alcidé niche principalement dans les falaises côtières à même les crevasses, fissures, éboulis de rochers ou sur de petites îles à l'abris des prédateurs terrestres.  Un couple donne deux oeufs par années qui sont pondus dans un nid simple composé de cailloux et aménagé dans un trou.  Les oeufs sont incubés pendant 23 à 29 jours.  Les petits poussins ne quitteront le nid que cinq semaines plus tard environ.           Les petits ne sont nourris qu'avec du poisson.  L'alimentation des adultes est pour sa part, outre le poisson, composée d'invertébrés qu'il va pêcher dans des eaux peu profondes (moins de 40 mètres).  Le Lançon, le Poulamon Atlantique, le Capelan, les blennies, les sigouines et les invertébrés marins font partie de son menu.  En hiver, le Guillemot se procurera sa nourriture en pêchant sous la glace de petits crustacés et des poissons.
Un couple produit deux oeufs par année et les petits quittent le nid après environ cinq semaines.

Sources d'informations :

 

Environnement Canada

 

Oiseaux du Québec et des Maritimes, Jean Paquin & Ghislain Caron, Éditions Michel Quintin,1998

 

Pour connaître la provenance des images, cliquez sur chacune et vous serez dirigé(e) vers sa source.